Pour préserver la biodiversité, conditionnons l’action de la Région !

Je relaie ce communiqué de presse de notre Groupe (Élus référents : Annabelle Jaeger et Christian Desplats) :

Pour préserver la biodiversité, conditionnons l’action de la Région !
 
La région Provence-Alpes-Côte-D’azur : une biodiversité exceptionnelle mais menacée. Quels impacts économiques ?
Le baromètre de la nature, présenté par le magazine Terre Sauvage et l’Observatoire Régional de la Biodiversité le 16 novembre dernier, a confirmé que la Région Provence Alpes Côte d’Azur bénéficie d’une très grande biodiversité fortement menacée, faisant d’elle un « Hot Spot ». La richesse des climats et des écosystèmes présents sur le territoire régional a permis le développement d’une faune et d’une flore exceptionnelles : la région abrite par exemple près des deux tiers des espèces végétales françaises (4 700 espèces à fleurs sur les 6 000 en France), 100 espèces de mammifères (143 en France), et de nombreuses espèces d’oiseaux (237 espèces d’oiseaux nicheurs sur les 275 en France).
Mais l’urbanisation et la pollution fragilisent ces milieux naturels et la survie de nombreuses espèces. Ces menaces sur la biodiversité pourraient avoir de graves impacts sur la qualité de vie mais aussi sur la production agricole et alimentaire ou encore sur l’économie du tourisme, pour ne citer que quelques-uns des services rendus par la nature.
Une Stratégie Globale pour la Biodiversité et la création d’un Observatoire Régional de la Biodiversité
C’est pourquoi le Conseil régional a engagé dès 2010, sous la responsabilité de la conseillère régionale EELV Annabelle Jaeger, l’élaboration d’une Stratégie Globale pour la Biodiversité. Elle vise à sensibiliser et mobiliser tous les acteurs du territoire et à réorienter les politiques publiques pour supprimer leurs impacts négatifs sur la biodiversité. Dans ce cadre, un Observatoire Régional de la Biodiversité a été mis en place par l’ARPE (Agence Régionale pour l’Environnement) pour favoriser la diffusion de la connaissance sur la biodiversité et permettre d’intégrer cette thématique dans les décisions publiques.
Avis unanime du CESER pour la prise en compte de la biodiversité dans les politiques du Conseil Régional.
Dans ce contexte, le Comité Economique, Social et Environnemental Régional (CESER) a rendu public le 26 octobre un avis adopté à l’unanimité de ses membres, sur la prise en compte de la biodiversité dans les politiques du Conseil Régional.
Le CESER analyse l’impact des aides publiques dommageables à la biodiversité et estime ainsi que l’enjeu principal est de préserver les milieux et espaces naturels, en limitant l’artificialisation. Il demande que toutes les politiques et schémas structurants de la Région soient analysés au crible de 4 critères concernant leur impact sur l’emprise au sol, la surexploitation des ressources naturelles, les pollutions (eau, air, sol, sous-sols), et l’introduction d’espèces exotiques envahissantes.
 EELV défend l’éco-conditionnalité dans les politiques du Conseil Régional.
Le groupe des élu-e-s Europe Ecologie Les Verts / Partit Occitan, qui défend l’éco-conditionnalité de l’action publique, se félicite que les recommandations du CESER rejoignent les siennes en matière de bio-conditionnalités pour faire évoluer l’action régionale dans la préservation de la biodiversité.
Il porte des propositions dans ce sens dans le cadre de l’élaboration du budget régional 2013.